Le Val des Intouchables

Forum RP médiéval fantastisque
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les rues de la ville.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lazare
Administrateur/MJ
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Les rues de la ville.   Jeu 7 Aoû - 22:09

Que vous vous trouviez dans une ruelle sombre et tortueuse ou dans une partie de la ville qui ne soit pas strictement définie comme un des grands quartiers, vos aventures se passent ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-leval.1fr1.net
Ishem
Nouveau


Messages : 6
Date d'inscription : 26/08/2008

Feuille de personnage
Rang social: Esclave

MessageSujet: Dans la demeure de Zaranthar   Dim 31 Aoû - 13:44

Ishem courut tout le long du trajet pour annoncer le plus vite possible la bonne nouvelle. Il passait rues et ruelles à toute vitesse sans se soucier des personnes qu'il pouvait bousculer. Son émotion était bien grande. Enfin...après des mois de recherches infructueuses...il avait enfin un travail dans le quartier des ingénieurs. Ce n'était pas grand chose. Mais il était clair pour lui que cela n'était qu'un début.

Arrivé devant sa demeure, Ishem se dirigea directement dans la cuisine pour y trouver, sans doute, sa mère. Elle s'y trouvait effectivement, occupée à la préparation des repas de la maisonnée.

- M'man...! J'ai un travail...! J'ai enfin trouver un travail...!
- C'est vrai ? Lui répondit-elle sans quitter sa tâche. Et bien vas donc annoncer la nouvelle à maître Zaranthar en lui apportant son plateau repas. Il est en train de s'entrainer.
- Et bien...j'aurais voulu l'annoncer à papa d'abord...
- Et que veux-tu que ça lui fasse...tu espères sans doute qu'on se réjouisse d'avoir plus de travail pendant que notre fils à la folie des grandeurs et se prend pour un citoyen respectable...non...vas plutôt annoncer la grande nouvelle à ton ami Zaranthar...

La mère d'Ishem retourna à ses occupations, le laissant pétrifié au milieu de la cuisine. Il s'attendait à ce que ses parents ne soit pas réjouit par la nouvelle, mais il espérait tout de même être soutenu. Une fois encore, sa mère l'avait ramener à la dure réalité de sa condition d'esclave.

Tant pis pour eux... le maître Zaranthar ne pourrait, lui, que se réjouir que l'un de ses esclaves se rapproche de la citoyenneté pour représenter la grandeur de sa maison. Oui...c'est sans doute se que penserait le maître...sinon, Ishem serait seul dans cette nouvelle vie.

Le jeune homme grimpa les étages avec le plateau repas du maître. Il frappa à la porte de la chambre d'entraînement.

- Entrez...
- Votre plateau repas, maître Zaranthar...

Celui-ci était en sueur. Il avait du s'entrainer toute la matinée. Différents types d'armes étaient éparpillés sur le sol. De nombreux mannequins étaient éventrés. Face à ce spectacle, Ishem hésitait et luttait pour trouver le courage d'annoncer la nouvelle à Zaranthar.

- Merci Ishem
- Maître...?
- Oui?
- 'ai une nouvelle à vous annoncer....J'ai...comme qui dirait...trouver un emploi aux quartiers des ingénieurs....
- Bien....enfin...enfin un de mes esclaves qui prend sa vie en main...

Enfin...enfin Ishem trouvait un soutien...et de taille. Il se sentit ragaillardi par cette nouvelle situation.

- Et j'avais pensé que peut-être....vous pourriez....peut-être...m'apprendre à me battre...avec des armes...pour qu'un jour je puisse...peut-être...m'engager dans l'armée et ...peut-être...devenir citoyen...

Zaranthar avait écouté le discours de son esclave avec un amusement certain.

- Et bien...pourquoi pas Ishem...je m'entraine justement pour mon prochain combat au Parc du Lac...et un partenaire, au lieu de mannequins, me serait d'une aide précieuse. Mais nous verrons ça plus tard. Comme tu peux le voir...mon entrainement touche déjà à sa fin. Repasse me voir demain...
- Bien, maître.

Et Ishem se retira. Le sourire au lèvre. Sa vie prenait décidément une direction qu'il lui convenait parfaitement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazare
Administrateur/MJ
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Les rues de la ville.   Lun 1 Sep - 14:10

Le repas au rez de chaussé de la demeure de Zaranthar fut glacial, les parents d'Ishem lui adressant a peine la parole.
Seul le père grognait quelques mots a props d'esclave allant à la mort en désirant devenir citoyens.
Et sa mère tenta une fois de plus de le convaincre de rester un simple esclave.

Au petit matin un autre esclave de Zaranthar, le vieux Puck qui s'occupait des comptes de la demeure et vivait au premier étage, vint le réveiller.

Le levé du jour avait sa teinte blafarde habituelle, toujours assombri du fait des volutes de fumée et de pollution survolant la ville.

-Ishem, le maitre t'attend dans la salle. Dépêche toi! Il m'a dit de te donner ça aussi.

Le vieil esclave posa en souriant une tenue de cuir parfaitement préparée aux couleurs de la maison sur le rebord du petit lit de l'esclave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-leval.1fr1.net
Ishem
Nouveau


Messages : 6
Date d'inscription : 26/08/2008

Feuille de personnage
Rang social: Esclave

MessageSujet: Re: Les rues de la ville.   Mer 3 Sep - 1:35

Ishem s'était rarement levé si tôt. Il s'était toujours arrangé pour éviter les tâches du matin. Le vieux Puck l'avait surpris dans un sommeil profond qui était loin d'être désagréable. Des rêves de grandeur avaient traversé sa nuit entière. La pensée de son entraînement et la vue de cette tenue de cuir aux armoiries de la maison posée sur le rebord de son lit l'aidèrent à accepter la perte de ses doux rêves.

- J'arrive Puck...Je m'réveille...
- Voilà un bon p'tit gars. J'ai toujours dit dit que tu f'rais de grandes choses. Un bon p'tit gars comme ça, ça peut faire que de grandes choses.
- De quoi tu parles Puck?
- De c'que tout l'monde parle dans la maison. Le p'tit des Pleinia va dev'nir citoyen. Tout l'monde en cause dans la maison depuis c'matin.
- Ouais...et bien...dis à tout l'monde que le p'tit Pleinia est pas encore citoyen et qu'c'est pas prêt d'êt' fait...
- Pour sur, pour sur...mais l'vieux Puck sait d'quoi il cause...

Le vieux Puck quitta la chambre en continuant à marmonner dans sa barbe. Ishem, qui avait joué les modestes, ne put se retenir de sourire et d'apprécier que toute la maison parle de ses récentes réussites. Il se leva et s'habilla rapidement. Hors de question de faire attendre le maître Zaranthar. Il sortit de sa chambre et gravit les escaliers à toute vitesse.

Une fois arrivé à la salle d'entrainement, il frappa à la porte attendant le sésame tant attendu durant cette longue nuit. Il vint enfin après d'interminables secondes.

Le maître Zaranthar était assis au fond de la salle, fumant sa pipe. Il commença la séance d'entrainement sans ambages.

- Prend cette épée courte Ishem...Bien...Maintenant...en garde.

Zaranthar se leva et attaqua Ishem directement avec vigueur. Il ne semblait pas prendre de gants avec son jeune esclave. Ce dernier, se démenant à fournir une parade pour chaque attaque de son maître, commençait à épuiser ses maigres ressources. Son maître, qui avait déjà porter la barre très haut, accéléra encore ses mouvements. Ishem ne comprit pas d'où lui venait encore cette force. Zaranthar était bel et bien le grand combattant de sa réputation. Et l'estocade finale fut enfin portée. Volontairement, le maître détourna son arme pour ne blesser l'esclave au bras, quand il aurait sans doute pu le tuer.
Ishem lâcha son arme et porta sa main à son bras.
- Bien...pas mal...tu as bien tenu....
- Je...pou...que....
- Vas te faire soigner par Cloma...et dépêche toi pour pouvoir aller à ton travail...T ure passeras demain...Tu essaieras de ne pas te faire blesser à chacun de tes entraînements.

Ishem sortit sans demander son reste. Il ne s'attendait certainement pas à une telle leçon. Curieusement, sa fascination pour son maître n'en fut que plus forte. Quel combattant. Son coup final avait été effectué avec une telle rapidité et une telle technique du combat.
Il reviendrait le lendemain. Et il apprendrait...encore....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazare
Administrateur/MJ
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Les rues de la ville.   Ven 10 Oct - 23:35

Cloma, la vieille esclave avait était la nourrice de Zaranthar et gardait une place particulière au sein de l'immeuble. Qui ne voulait déplaire au chasseur Zarnathar ne devait déplaire a Cloma!

Elle appliqua silencieusement une crème réconfortante au jeune esclave avant d'utiliser une magie curatrice aux effets indéniables
.Puis, d'une voix chevrotante, lui confia qu'au soir même il ne resterait rien de la vilaine estafilade. Avant de lui caresser la joue de sa main rendue rêche par l'age, signe que la séance de soin était terminée.

Lorsque Ishem entra dans la salle a manger de l'étage parental, le déjeuné était sur la table, a peine le temps de l'avaler avant de se rendre au travail...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-leval.1fr1.net
Ethan
Nouveau
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 01/09/2008

Feuille de personnage
Rang social: Voleur

MessageSujet: Re: Les rues de la ville.   Jeu 16 Oct - 1:39

Ethan superposa les trois cartes qu'il avait dans la main. Il frappa le petit paquet deux fois sur la table et le posa face cachée. Les quatre autres joueurs réfléchissaient encore à la stratégie qu'ils allaient adopter. Ethan, lui, n'avait pris que quelques secondes pour se décider.

Le Kapat se joue à cinq joueurs avec un jeu de 52 cartes. A la première manche, trois cartes sont distribuées aux joueurs. Chacun en choisit une pour la mettre en jeu. La carte la plus forte (2 à 10 < valet < dame < roi < as / trèfle < coeur < carreau < pic) fait remporter la manche au joueur. Il peut ensuite sélectionner une des cinq cartes posées à ce tour. Cette carte est choisit sans que les autres joueurs ne le sachent, puis elle est placée dans le talon du joueur. Les autres sont défaussées. Au tour suivant, chaque joueur peut décider d'échanger toutes ses cartes contre de nouvelles ou d'en tirer une seule. Les cartes échangées sont replacées dans la pioche. Ainsi de suite, les joueurs doivent arrivés à posséder dans leur talon des suites particulières de cinq cartes (voir règles du Kapat).

Une des variantes préférées d'Ethan était la mise d'argent. Le Filou connaissait parfaitement les ficelles du jeu et n'avait que rarement perdu.
Aujourd'hui, il s'était arrêté dans une taverne des bas quartiers qu'il ne connaissait que très peu. Un avantage pour Ethan, personne ne se méfierait de lui.

Le jeune homme avait une façon bien particulière de disposer les cartes de son talon. Il les mettait les unes à coté des autres. Aucun joueur ne lui avait fait de réflexion depuis ses débuts.

Ethan avait déjà 6 cartes dans sa banque, il visait une suite partant de 9. Il possédait déjà quatre cartes de la suite. Deux autres joueurs étaient dans le même cas que lui, il avait misé gros sur cette partie, il fallait gagner rapidement. Il manquait juste à Ethan un Roi. Après avoir refuser un échange, Ethan dissimula une de ses cartes dans sa manche et posa les deux autres avec le même rituel. Ainsi personne ne pouvait remarquer son entourloupe.
Il place délicatement la carte subtilisée sur son genou et commença à dessiner dessus avec son doigt d'étranges figures. Quelques instants après, il plaqua sa main sur la carte. Une vive lumière bleutée s'échappa légèrement entre ses doigts.
(Altération mineur/ -3 Mana)
Ethan observa ses adversaires. Aucun n'avait aperçut la lueur. C'était presque gagner, à lui le pactole.
Il replaça discrètement la carte avec les autres et attendit son tour.
Le premier joua une dame, le second un 9. Si personne ne posait de Roi, il pourrait l'emporter. Ethan posa alors son Roi de coeur. Le cinquième joueur bondit de sa chaise en hurlant.

5ème joueur: TRICHEUR!!!

Les trois autres joueurs furent étonné et se retournèrent vers Ethan qui l'était tout autant. Il jouait bien la comédie.

4ème joueur: Explique au lieu de gueuler.

L'homme retourna face visible les cartes de sa main.

4ème joueur: Un Roi de coeur!!!

Ethan était piégé, il avait mal calculé son coup. Il pensait que le roi était sortit en début de partie. Evitant le risque qu'un joueur ne se souvienne de la carte. Il avait l'habitude de modifier directement les cartes de son talon d'où sa disposition, limitant ainsi les risques de découverte. Mais là, il avait eu un moment d'inattention, peut être quand la serveuse aux courbes généreuses était venu lui apporter sa bière tout en se penchant délibérément pour laisser apparaître sa poitrine volumineuse.
Il fallait tenter le tout pour le tout, sa dernière "carte": Le Bluff.


Ethan: Qui nous dit que ce n'est pas toi le tricheur hein? Quand j'ai sorti ma carte, tu t'es senti en danger et la seule solution que tu as trouvé pour t'en sortir c'était de m'accuser. Drôle de façon de réagir si tu n'as rien à te reprocher. N'est ce pas les gars? (Tentative de bluff réussite)

4ème joueur : C’est vrai ça. Pourquoi tu t’énerves comme ça ?
3ème joueur : Je sais pas pour vous, mais moi je trouve que c’est louche. Moi et mon pote on n’aime pas les tricheurs.
4ème joueur : C’est une menace ? Tricher ou pas tricher c’est pas une raison pour nous parler comme ça.
3ème joueur : Tu veux qu’on règle ça tout de suite ?

L’atmosphère se faisait subitement beaucoup plus tendu. Ethan savait qu’il était temps pour lui de s’éclipser sans demander son reste.

Partir les mains vides ? Non ce n’était pas son genre.

Le patron de l’établissement s’était rapproché du groupe pour tenter de les faire sortir sans saccager son bar. D’autres hommes légèrement éméchés s’étaient eux aussi rapprocher, bien partant pour finir la soirée avec une bonne baston.
Ethan se faufila derrière un homme et le poussa vers un des joueurs de carte. Ni une, ni deux, la baston éclata. Il profita pour ramasser les mises sur la table, quelques pièces de monnaie par ci par là et sortit tranquillement du bar.

Finalement la soirée avait été bonne. Ethan avait de quoi se payer à manger à lui et sa bande pour deux trois jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazare
Administrateur/MJ
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Les rues de la ville.   Jeu 16 Oct - 15:16

Ethannnn! Ethannn! *Trois sifflements courts et rapprochés les uns des autres*

Deux gamins des rues l'attendaient dans une rue perpendiculaire. La cité pouvait être un vrai labyrinthe que les gosses des rues utilisaient pour se cacher, ou comme terrain de jeu. De telles rues dans une autre cité auraient été de véritables coupes gorges, mais ici un ordre étonnant régnait, ces gamins chapardeurs n'avaient jamais a craindre pour leur vie. Au pire avait il passé quelques semaines le bras en écharpe ou un œil couvert d'hématome...

Alors la pêche a était bonne?

A la vue de la douzaine de pièces chapardées les gamins sifflèrent d'admiration.

Aille nous on a pas choppé grand chose... c'est encore toi qui va devoir payer ta tournée mon pote.

Celui qui parlait, Josh, avait les épaules d'un buffle et la même cervelle, son ami, la souris était plus passe partout...des orphelins eux aussi, comme la majorité des “gamins” des rues en fait.

La souris se retira dans l'ombre du coin de la rue en tirant ses deux compagnons d'infortune avec lui.
M'est avis que ces gars la qui viennent de sortir te veulent pas que du bien Ethan...on devrait filer avant qu'ils te mettent le grappin dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-leval.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les rues de la ville.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rues de la ville.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Val des Intouchables :: Partie Jeu : la nation d'ombre :: La cité d'Ombre-
Sauter vers: